Nature

Vers une transition biologique de l'agriculture

L’agriculture est un processus durant lequel l’homme décide d’aménager l’espace vide l’entourant afin de produire des aliments qui seront destinés à la consommation ou à la vente. Elle rassemble ainsi toutes les connaissances nécessaires tournant autour de cette pratique. Avant cette culture se faisait de manière naturelle, mais face à cette volonté de l’Homme à vouloir produire plus, quitte à utiliser des produits qui auront des répercussions dangereuses sur son écosystème ou encore sur son alimentation, l’alerte est maximale. Un retour vers cette culture naturelle, actuellement appelée culture biologique semble plus qu’évident. La transition est bien en marche, de nombreuses entreprises tel bjorg, avec le programme bjorg agriculture biologique semble comprendre cela.

Pourquoi ce retour vers l’agriculture biologique est plus qu’important ?

Vues les conséquences néfastes que cette culture moderne avec laquelle on utilise des produits chimiques et autres pesticides a sur la vie de l’homme en général, plus particulièrement sur son alimentation qui devient malsaine, il faut impérativement de nouveau faire retour à la source, c’est-à-dire retourner à cette culture biologique, c’est plus qu’essentiel. L’agriculture biologique respecte l’environnement, elle ne la dégrade pas et en plus vous permet de garantir une qualité supérieure aux aliments produits, ceci permet de protéger les consommateurs et surtout les agriculteurs, car ils ne seront plus en contact avec des produits qui peuvent dégrader leurs santés. En plus de cela, l’agriculture biologique emploie plus de main-d’œuvre et permet en même temps de favoriser le bien-être du cheptel, ou encore de tous autres produits dérivés de l’agriculture biologique.

Où en est cette transition vers l’agriculture biologique ?

Ayant compris l’enjeu résidant dans l’agriculture biologique, beaucoup on abandonner la consommation de certains types de produits, en faveur de ceux avec des étiquettes biologiques, ceci afin de pas prendre le risque de contracter des maladies, en même temps respecter l’écosystème, qui est déjà souillé par tout type de pollutions, tout ceci résultant de l’action de l’homme. Ceci implique donc tout le monde. Les efforts consentis par les agriculteurs comme les consommateurs ont fini par payer. En effet, de fin 2016 au second semestre de 2017, la consommation des produits sortant de l’agriculture biologique a connu une hausse de 20 % et les terres sur lesquels l’agriculture biologique est faite ont connu une hausse de 16 %.

Réagissez.

Alimentation

  1. 7 Oct. 2017Bjorg propose des plats 100% veggie101